L’ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

Au sortir de la crise du coronavirus qui aura affaibli l’économie et accentué les inégalités, il faut préparer la suite, c’est-à-dire la transition d’une économie de compétition mondiale, de concurrence entre les individus, de gaspillage des ressources rares, vers une économie tout simplement sociale et solidaire, et qui plus est, écologique.

Pour créer des emplois, pour rétablir le lien social, pour restaurer la confiance dans l’avenir, nous avons opté pour une coopération innovante, des circuits courts vivifiants. Nous sommes convaincus qu’une des portes de sortie de la crise est l’Économie Sociale et Solidaire et qu’elle mérite un volet ambitieux dans les futurs Contrats de plan qui stimuleront l’investissement de proximité.

 

Ces nouveaux modèles répondent à un besoin, à une problématique dans un lieu précis. Leur lieu d’implantation sera proche de leurs bénéficiaires ou clientèles.

Ces nouvelles boutiques de proximité, souvent issues de l’Economie Sociale et Solidaire, sont avant tout à la recherche d’un impact social.